Ecran et lumière bleue : attention les yeux !

  • 4mn
Partager sur
Femme - utilisation optimisée de son smartphone

Jouer, travailler, apprendre… Les occasions de consulter les écrans ne manquent pas. Résultat : un temps d’exposition quotidien à la lumière bleue prolongé, avec parfois des effets indésirables sur la santé. Chez Bouygues Telecom, on n’en fera jamais trop pour vos beaux yeux. Alors, on vous dit tout sur les précautions à prendre pour un usage prudent de votre smartphone.

Pourquoi protéger nos yeux des écrans

C’est un fait, nous passons de plus en plus de temps devant les écrans. Le digital est partout et cette évolution des technologies entraîne un risque de surexposition à la lumière bleue émise par les LED présentes à l’intérieur de nos téléphones portables, tablettes et ordinateurs. Or, à terme, ce rayonnement prolongé peut avoir des conséquences sur la santé, et tout particulièrement celle de nos yeux. Trop de lumière bleue et les premiers signes se font ressentir : fatigue oculaire, maux de tête, trouble de la vision. Mais aussi perturbation du cycle du sommeil, car en stimulant les récepteurs de la rétine, on envoie à l’horloge biologique un signal qui retarde l’endormissement.

La nuit, gare à l’insomnie : 30 minutes face à la lumière bleue suffisent à inhiber la sécrétion de la mélatonine, l’hormone responsable du sommeil. Consulter sa tablette ou son smartphone avant de se coucher peut ainsi perturber les rythmes biologiques, avec pour effet des difficultés d’endormissement et même l’altération de la durée et de la qualité du sommeil. Le soir, la meilleure façon de diminuer l’impact de ces sources lumineuses est donc de se passer des appareils numériques une à deux heures avant de dormir.

Comment prévenir les effets de la lumière bleue ?

Afin de restreindre l’exposition à la lumière bleue, il est important de réguler son temps d’écran en variant les activités. Préserver son « capital vue » passe aussi par des réflexes simples à adopter au quotidien.

=> Porter des lunettes anti-lumière bleue

En cas d’exposition prolongée, le port de lunettes protectrices agit comme un filtre. Le traitement des verres de photoprotection intercepte l’émission de lumière bleue, luttant ainsi contre la fatigue oculaire tout en assurant un plus grand confort visuel.

=> Installer un filtre pour écran

Très utiles afin d’améliorer la protection des yeux et de limiter la fatigue visuelle, des logiciels agissent sur la diffusion de la lumière bleue. Sous iOS, la fonctionnalité Nightshift est directement intégrée aux smartphones et tablettes, tandis qu’il suffit d’activer le « mode nuit » pour les appareils Android. Des filtres adhésifs à poser sont également disponibles. En bloquant la quasi-totalité de la lumière bleue émise, ils réduisent d’autant la gêne oculaire ainsi que d’éventuels troubles de l’endormissement.

=> Régler la luminosité

Un écran trop lumineux a tendance à solliciter davantage la vue. Baisser la luminosité par défaut, c’est donc augmenter la protection oculaire. Même chose lorsque l’on utilise son ordinateur ou son smartphone dans un endroit mal éclairé ou de nuit. D’où l’intérêt du mode sombre et de son fond noir moins agressif pour les yeux. A la clé, réduction de la fatigue oculaire et amélioration du sommeil. A noter qu’il est possible de programmer l’activation automatique du mode sombre lorsque le soir tombe. Certains appareils détectent même l’éclairage ambiant et modulent leur intensité lumineuse en fonction. Pour minimiser l’écart entre la lumière de l’écran et celle de l’environnement préjudiciable pour les yeux, on trouve également des logiciels qui adaptent la luminosité selon le moment de la journée. Enfin, le mode lecture permet d’optimiser la clarté lorsque l’on lit un livre.

=> Faire des pauses régulièrement

Si vous travaillez sur ordinateur, accordez-vous une pause d’une quinzaine de minutes toutes les deux heures. Il est aussi recommandé de quitter l’écran du regard régulièrement, en fixant un point au loin pendant quelques secondes. Vous réhabituerez ainsi votre vue à faire des mises au point à longue distance et réduirez les troubles oculaires, comme les yeux secs et les sensations d’inconfort.

=> Respecter une certaine distance avec l’écran

L’écran doit être positionné bien en face des yeux, à une distance d’au moins 50 cm. Zoomez plutôt que de vous rapprocher et pensez l’ergonomie de votre poste de travail pour que votre regard descende vers l’ordinateur. Dernier point : lorsque c’est possible, choisissez plutôt de ne pas installer votre bureau devant une fenêtre.

=> Les astuces spéciales kids

Nous sommes tous potentiellement impactés par la surexposition à la lumière bleue. Et les enfants sont d’autant plus vulnérables que leur cristallin ne joue pas encore suffisamment son rôle de filtre. Tout en reconnaissant le bénéfice des écrans sur l’éveil des plus jeunes, les experts prônent l’accompagnement des parents dans leurs usages. De plus, il est préférable de proscrire l’exposition aux images 3D avant 5 ans, et, à tout âge, d’éviter la présence de lumière bleue dans la chambre. Et comme pour les grands, on veillera à cesser toute utilisation des écrans une à deux heures avant le coucher.

A tout âge, nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser smartphone, tablette, ordi ou console. Mais la fatigue oculaire liée à un excès de lumière bleue n’est pas une fatalité. Un bon dosage du temps d’exposition allié à une filtration efficace du rayonnement lumineux sont des habitudes à mettre en place dès les premiers pas dans la vie numérique. C’est tout vu ! En appliquant ces principes de précaution, on respecte des conditions normales d’utilisation et c’est zéro risque pour la vision !

Retrouver nos autres conseils

Par ici !