Sobriété numérique : on décrypte les idées reçues

  • 5mn
Partager sur

Dans le contexte actuel, il est urgent de prendre conscience des enjeux de notre sobriété énergétique. Réduire la résolution des vidéos, privilégier le WIFI à la 4G, préférer un smartphone reconditionné… Quelles sont les gestes les plus efficaces ? Quelles pratiques sont les plus écolo-geek ? Zoom sur ce qui marche vraiment pour, ensemble, maîtriser l’empreinte environnementale du numérique.

RVB_EQUIPEMENTS_Equipements_bboxIndispo@3xbleu.png

Eteindre sa box la nuit ne change rien.

FAUX !

En adoptant quelques réflexes simples, on contrôle sa consommation électrique et donc son empreinte environnementale, tout en réalisant une trentaine d’euros* d’économie par an !
Utiliser une multiprise à interrupteur pour ne pas laisser ses équipements en veille en les éteignant complètement, notamment la nuit.
Ne pas laisser ses appareils charger inutilement et débrancher les chargeurs s’ils ne servent pas.
Activer le mode « économie d’énergie » ou « avion » de son smartphone quand c’est possible.
Réduire au maximum la luminosité des écrans.
Désactiver les options de connectivité (Wifi, Bluetooth, 4G/5G) lorsque l’on n’en a pas besoin.

*Source : ADEME. Etude "60 millions de consommateurs"

numerique_eco_responsable

Les data centers consomment 2 à 3 %* de l’électricité mondiale.

VRAI !

Les données pèsent lourd dans notre consommation numérique. Pour éviter de mobiliser les data centers qui les hébergent, un peu de ménage sur les serveurs de stockage s’impose.

→ Objectif : ne garder que l’essentiel en éliminant du Cloud tous les documents inutiles ou en doublons et en conservant un maximum de contenus sur un disque dur externe. Pour alléger la data, on peut également désactiver les téléchargements et synchronisations automatiques ainsi que les mises à jour, les notifications et la géolocalisation !

*Source : Ouest France, 11/22

 

RVB_EQUIPEMENTS_Equipements_mobileReconditionne@3xbleu.png

On ne peut rien faire pour limiter l’impact des appareils.

FAUX !

En utilisant sa tablette ou son ordinateur pendant 4 ans plutôt que 2, on améliore de 50 %* son bilan environnemental ! Pour un numérique plus responsable dès la fabrication des équipements, l’idée est donc d’en profiter le plus longtemps possible. On commence par choisir des produits éco-labellisés, moins énergivores et avec un indice de réparabilité plus élevé. On prolonge leur durée de vie grâce à des accessoires anti-chocs et on pense à protéger aussi son système d’exploitation en sécurisant ses usages quotidiens avec la Solution Sécurité Smartphone de Bouygues Telecom et Norton, par exemple.
Enfin, un numérique durable, c’est aussi s’offrir un smartphone reconditionné qui – en plus de faire du bien à son budget – est en moyenne 8 fois** plus vertueux qu’un neuf, tout en étant couvert par la même garantie légale de conformité.

*Source : ADEME. La face cachée du numérique, 01/21
**Source : ADEME. 2022

RVB_INTERNET_InternetData_materielNavigateur@3xbleu.png

Taper directement l’URL d’un site divise par 4* les émissions de gaz à effet de serre.

VRAI !

Même une banale requête web a des conséquences sur la bande passante.

→ Le bon réflexe : se rendre directement à l’adresse du site, sans passer par un moteur de recherche en tapant directement l’adresse ou en l’ajoutant aux favoris. Mais aussi fermer les onglets inutilisés sur son navigateur afin que les pages ne s’actualisent pas constamment et vider régulièrement le cache, l’historique ainsi que les cookies.

*Source : ADEME. La face caché du numérique. 2019

RVB_INTERFACE_Interface_imprimer@3xbleu.png

Certaines polices permettent d’optimiser les impressions.

VRAI !

En utilisant une police de caractère comme Ecofont, on économise jusqu’à 20 %* d’encre par rapport à une police classique ! Pour réduire l’empreinte carbone de l’impression d’un document, on peut également paramétrer son imprimante en mode noir et blanc, recto-verso et brouillon. On modère les aplats de couleur et on priorise les cartouches d’encre et papiers porteurs de labels environnementaux. Le tout en en veillant à n’imprimer que le strict nécessaire.

*Source : clubic.com

RVB_INTERNET_InternetData_EnregistrerCloud@3xbleu.png

La vidéo représente la moitie du trafic internet.

VRAI !

Clips, séries, films… En 2021, plus de la moitié* du trafic internet français provenait des contenus vidéos.

Pour maîtriser les flux, il est recommandé de désactiver la lecture automatique des aperçus ainsi que de réserver la haute définition aux grands écrans. Plus la résolution est faible, moins il y a de données à transférer et plus on préserve la planète ! Enfin, pour soulager la bande passante, on préfère télécharger plutôt que de streamer et écouter la musique sur une plateforme audio plutôt que vidéo.

*Source : Arcep. L'état d'internet en France. 2022

RVB_INTERNET_InternetData_wifiPartage@3xbleu.png

WiFi et 4G : énergétiquement, il n’y a pas de différence.

FAUX !

Lors du visionnage d’une vidéo, passer par le réseau WiFi plutôt que la 4G consomme 23 fois* moins d’énergie ! Alors, parmi les bonnes habitudes qui favorisent un numérique raisonné, on se connecte en WiFi dès que possible et on pense à l’éteindre dès qu’il n’est plus utilisé.

*Source : La bibliothèque des initiatives RH. 2022

RVB_CLIENTS_Messagerie_email@3xbleu.png

Vider sa boite mails ne sert à rien.

FAUX !

Envoyer et recevoir un simple mail influence notre impact environnemental. Et pour agir, chaque geste compte ! Comme restreindre les échanges, alléger les pièces jointes en les remplaçant par des liens de téléchargement ou en compressant les fichiers et supprimer systématiquement les messages obsolètes. Si votre messagerie déborde, n’hésitez pas à vous aider d’une application de tri automatique, comme Cleanfox*, pour faire le vide.

*Application disponible gratuitement sur iOS et Android

Conclusion

En tant qu’opérateur responsable, Bouygues Telecom s’engage en faveur de la sobriété énergétique à travers différentes actions. En signant la Charte EcoWatt, un dispositif citoyen dont la vocation est d’œuvrer pour réduire notre consommation d’énergie. En accompagnant nos clients vers un numérique plus vert, grâce à nos Solutions Smartphone Durable qui prolongent la vie de votre smartphone. Mais aussi en assurant à tous l’accès à des technologies toujours plus sobres et performantes, comme la fibre, trois fois moins énergivore que les lignes fixes et la 5G, 10 fois plus économe que la 4G** !

*Arcep. Les Réseaux du futur. 2020
**Ecologie.gouv.fr